• Plumes noires

    Ankou

     

    De loin, on aurait dit un oiseau. Un corbeau sans doute. Mais si on l'avait regardé de plus prés, on aurait remarqué qu'il était beaucoup trop gros pour être un simple corbeau. Il faisait la taille d'un aigle voir beaucoup plus. Le monstre ailé de noir volait à présent depuis de bonne minute à la recherche d'un abris. Soudain, il amorça sa descente et survola le centre ville jusqu'à trouver une église. Là, il s'engouffra dans le clocher.
    Le monstre se posa sur le plancher du clocher entouré de cloche deux fois plus grosses que lui. Fatigué par son long vol, l'ange-oiseau s'assit au sol. Ses grandes ailes d'un noir de jais le recouvrir alors comme pour le dissimuler. Il attendait quelqu'un mais celui-ci viendrait-il ?

     

    Salocin

     

    Salocin courait depuis une minute derrière le monstre quand il le vit se posé dans le cloché de l’église.

    Il décida d’y entrer, mais il se trouvait derrière l’église, donc l’entrée était de l’autre côté, il fit le tour. Et y vit qu’il y avait un mariage les mariés en sortait donc il n’y aurais pas a attendre très longtemps. Salocin s’assit sur un banc qui se trouvais dans la rue a deux pas. Le photographe pris plein de photo cela dura un bon quart d’heure. Quand enfin ce fut finit et que tous le monde étaient partit, il entra dans l’église se glissa en douce jusqu’au bas du cloché et y monta.


    « Ho punaise, ça à pas était simple d’arriver ici »

    Il vit le monstre entrain de dormir

    « Alors tu dort bien ?? »

    Salocin espérer de ne pas avoir énerver le grand corbeau !
    Il le regarda et eut un petit sourire

     

    Ankou

     

    Les ailes, lentement, s'ouvrirent.
    La créature regarda fixement Salocin et esquissa un sourire.


    - Oui, mais je t'avoue que le sol n'est pas très confortable.

    Sa voix était rauque et grave. Le monstre avait ses bras recouvert de plumes croisés sur sa poitrine. Ses yeux dorés brillaient dans l'obscurité du clocher. L'oiseau finit par détourné les yeux.

    - Alors ? Veux-tu revoir Ankou, Salocin ?

     

    Salocin

     

    Salocin réfléchi à la proposition des l’être.

    « Oui bien sur que je veut le revoir, mais sera t’il véritablement Ankou, ou juste son image que tu empruntera ??»

    Salocin semblais très soucieux de savoir cela car ça le blesserais encore plus que son sauver ne soit qu’un leurre, cependant il désirait revoir son ami qui plus est un des rare qu’il avait.

    Il ne s’attendais pas a ce que la réponse lui convienne, ni lui déplaise, il était dans le brouillard le plus total. Il ressentait comme un vide en lui mais cependant voir juste l’image d’Ankou ne ferait que l’agrandir, alors que si il discutait réellement avec lui cela serait certainement différent.

     

    Ankou

     

    L'oiseau sourit mais cette fois c'était un sourire sincère. Il fit battre ses ailes, envoyant des gerbes de plumes noires dans tous l'espace qui retombèrent ensuite tel une neige sombre.

    - Très bien. Ankou est mon ami mais je ne te cacherai pas que je t'en veux pour m'avoir fermé le bec tout à l'heure au parc d'attractions !

    Le monstre ricana. Son corps fut secoué d'un spasme et la créature toussa. Mettant sa main griffue devant sa bouche, un filet d'une matière liquide noire suintait entre ses doigts crochus. Aprés que la crise fut calmé, il se tourna à nouveau vers Salocin, la bouche recouverte de cet étrange liquide.

    - Le problème c'est que si je laisse Ankou reprendre possession de son corps, je perdrai mon unique chance d'avoir ma revanche contre les cieux...

     

    salocin

     

    Salocin baissa le regard

    « Tu tien a te venger mais comme je l’ai dit au parc d’attraction si tu les tue par vengeance tu ne vaudra pas mieux qu’eux. »

    Puis il releva la tête vers le corbeau

    « Mais, sache que moi aussi je veux détruire tous les anges qui font le mal pour leurs petits plaisirs. Quitte à devenir contre eux, même si cela m’embête je n’hésiterais pas à tuer toutes les personnes qui s’y opposent !
    J’imagine que pour toi c’est pareil, alors si tu le désire avant de libérer Ankou allons se vengeais ensemble, cela fera que quand Ankou reviendra, il reviendra dans un monde meilleur si j’ose dire. »


    Salocin regardait l’ange noir !

     

    Ankou

     

    La créature hocha la tête comme pour approuver silencieusement les paroles de Salocin.

    - Je ne pense pas que l'on puisse arranger ce monde en une fraction de secondes...

    Il fixa le jeune ange de son regard d'or, un regard perçant qui fouillait au fond de l'âme de Salocin. Il n'y découvrit aucun mensonge et cela le rassura quelque peu. Le monstre baissa la tête avec un petit rire étouffé.

    - Moi je crois qu'il faut tout détruire, sans exception, pour que le monde puisse ensuite renaître meilleur.

    Il releva la tête vers le jeune homme.

    - Tu n'es pas de mon avis ?

     

    Salocin

     

    Salocin eu un recule

    « C’est une solution trop facile de tous détruire, et puis je sais que ça ne se fera pas du jour au lendemain, mais nous anges avons tous notre temps puisque nous somme immortel, enfin façon de parler, n’est-ce pas ?? »

    Salocin réfléchi puis dit

    « De toute manière vu que l’on ne sais pas où est dieu on aura des problèmes pour tous reconstruire!

    Bon qu’est-ce on fait on vas te venger ou on reste là a décider si on détruit tous malgré qu’il y est de bons anges là haut. ?? »


    Salocin regarda le corbeau dans les yeux comme pour dire tu peux sonder mon esprit tu n’y trouvera aucun mensonges, bien qu’il ne savait pas que l’être noir le pouvait vraiment.

     

    Ankou

     

    La créature regarda Salocin et ferma les yeux avec un petit rire.

    - Tu es quelqu'un de bien, Salocin alors je crois que je vais exhausser ton souhait...

    Le monstre poussa alors un gémissement et se contorsionna sur lui même. Son corps tremblait comme secoué par un mal invisible. Ses ailes se refermèrent sur lui puis se rouvrir plusieurs fois de suite créant dans le clocher un vent puissant. Puis tout s'arrêta d'un coup. Il n'y avait plus que le râle de la créature qui avait la tête dans les mains. Puis les râle se changèrent en pleures et quand la créature releva la tête a travers les plumes ont pouvait voir le visage de Ankou en pleur.

    - Salocin ?

     

    salocin

     

    « Ankou !!! »

    Salocin pleurait en souriant

    « C’est tellement bon de te revoir !!! »

    C’était la première fois que Salocin était heureux mais il savait que c’était de courte durée.
    Les cloches se mirent à retentir comme pour montré qu'elles était contente de voir le moment de bonheurs était entrain de se dérouler

     

    Ankou

     

    Ankou sourit à son ami, les larmes aux yeux mais il se rendit vite compte que quelque chose clochait. Il observa son corps couvert de plumes avec horreur.

    - Mais qu'est-ce que ?! Et... Où est Morrigan ?

    Il commença à paniquer. Il avait toujours eu Morrigan à ses côtés et son absence l'inquiétait vraiment. Il tenta d'arracher ses plumes ce qui fit jaillir du sang de ses plaies.

     

    Salocin

     

    Salocin attrapa les mains d’Ankou et le bloqua

    « Tu as offert ton corps à cette bête étrange, et je ne sais pas si il vas te reprendre, ou pas.
    J’ai pas tous compris mais en tous cas je crois que oui, car il veut ce venger des anges. »


    Salocin regarda son ami dans les yeux

    « Mais je te promet que je trouverais le moyen de te rendre ton corps tel qu’il était avant ! »

     

    Ankou

     

    Ankou observa son ami dans les yeux puis baissa la tête, dépité. Alors Morrigan lui aurait vraiment prit son corps. Mais il était impensable pour lui de se résigner à croire que son oiseau allait l'abandonner. Il regarda autour de lui. Il se demandait comment il avait pu arriver ici mais cela importait peu à présent.

    - Je ne sais si... Enfin... Pourquoi Morrigan aurait fait ça ?

    Il porta son regard vers les yeux perçants de son ami.

    - Il m'avait dit que ce ne serait que temporaire ! Il m'aurait menti ?!

    Ankou secoua la tête et tenta de se dégager de Salocin.

    - Non ! C'est impossible ! Il... On s'était promis de toujours rester l'un pour l'autre !

     

    Salocin

     

    Salocin réfléchi un petit moment

    « Mais il ne t’as pas abandonner puisqu’il est en toi, peut-être qu’il te rendra ton corps quand il se sera venger des anges qui vous on oppresser par le passé! Et pour cela je vais l’aider et y mettre mon maximum! »

    Salocin leva la tête

    « S’il ne t’aimais pas a mon avis il aurais déjà fait disparaître ton âme.
    Promet moi d’être fort quoi qu’il advienne. »

     

    Ankou

     

    Ankou regarda son ami dans les yeux. Il ne savait pourquoi, il ne pouvait pas l'expliquer, mais il avait plus peur pour Salocin que pour lui-même. Il baissa les yeux. Conscient qu'il ne reverrait plus jamais la lumière du jour, il se tourna vers le soleil et laissa ses rayons bienfaiteurs réchauffer son visage. Puis il se tourna à nouveau vers Salocin.

    - Si tu veux me revoir, n'oublie pas... Néant Distordu.

    Puis une larme coula le long de sa joue et il sourit. Un vent invisible s'engouffra alors dans le clocher et les plumes s'envolèrent toutes ensembles. A la fin, il ne restait plus que Ankou, épuisé, assis sur le sol. Mais ce n'était pas Ankou car ce jeune homme là avait des cheveux noirs "corbeau".

     

    Salocin

     

    En voyant cette homme Salocin comprit vite qu’il n’était pas Ankou.
    Alors il se dit


    *C’est sûrement cette sale bête*

    « Bon on y vas, ou tu compte passer noël ici, cher corbeau ?? »

    Salocin se languissait d’avoir vaincue tous les anges qui le mériter, mais cela permettrait il de ramener Ankou tel était la question qu’il se poser.

     

    Ankou

     

    L'homme éclata de rire en se relevant. Il épousseta ses vêtements et regarda Salocin, un sourire aux lèvres.

    - Je m'appelle Morrigan, s'il te plaît ! A la base, je ne suis pas un corbeau mais un ange ! J'ai juste eu un petit problème de réincarnation du à ses andouilles d'anges élémentaires...

    Il marcha vers la fenêtre et lança un regard en contrebas puis vers Salocin.

    - Tu préfères partir par la voie des airs ou en marchant ?

     

    Salocin

     

    Salocin fut surprit

    « Alors comme ça tu li dans les penser.
    Quel et la voie la plus courte ??»


    Salocin ce demander quel ange il était pour c’être réincarné en corbeau. Mais ce morigan était il vraiment un ange ??

     

    Ankou

     

    Le jeune homme ignora la remarque de Salocin.

    - Cela dépend de l'endroit où tu veux te rendre ?

    Morrigan regarda en contrebas et vit les gens qui marchaient au pied de l'église et les voitures qui passait devant le grand bâtiment. Il sourit et se retourna à nouveau vers Salocin.

    - Voler sera plus rapide mais on risque de se faire remarquer...

     

    Salocin

     

    Salocin vit que morigan avait ignorée sa remarque alors il n’en parla plus

    « Si on monte haut on nous prendra pour des oiseaux !

    C’est toi qui voit tu préfère quoi ?»


    Salocin comprenais et penser la même chose il ne voulait pas ce faire remarquer

     

    Ankou

     

    Morrigan haussa les épaules et regarda à nouveau en contrebas.

    - Bah ! Je m'en fiche moi... A la base on est censé faire quoi ? Buté des anges ou carrément se rendre dans leur siège ?

    Le jeune homme fit apparaître ses ailes d'un noir de jais mais au lieu d'être comme toute les ailes des anges normaux, elle recouvrait de plumes son corps entier ne laissant que le visage à découvert.

    - Personnellement, j'ai envie de me dégourdir les ailes !

     

    Salocin

     

    Salocin sorti ses ailes, elle était noires aussi

    « pff tu veux te venger et tu ne sais même pas par quoi commencer !
    J’te jure. »


    Salocin regarda morigan

    « Bon on y vas ?? »

     

     

     

     

    Malheureusement Ankou n'est plus venu, donc l'histoire s'arette ici!!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :